• E SYSTEMES LIVE •  / Google + • ~ 4 mn

E-mailing : faites la différence dès la boite de réception

Qu’est ce qui motive le destinataire de votre campagne d’emailing pour ouvrir le magnifique message que vous lui envoyez ? Pourquoi va-t-il ouvrir votre envoi, cliquer sur les liens, et finalement réagir à votre contenu ?
Le sujet, l’adresse de l’envoyeur, les images et les pages d’atterrissage, tout ces éléments jouent un rôle essentiel qui va décider votre liste à aller plus loin vers votre contenu… Ou pas.

Dans cet article je passe en revue les étapes essentielles que votre destinataire franchi une à une lorsqu’il reçoit ses emails, et donc quand il rencontre le votre entre tous dans la liste. Nous passerons en revue quelques pratiques pour le décider à choisir de le lire et d’aller au bout vers votre contenu.

Faites votre message pour vos abonnés !

Vous avez à peine 2 à 4 secondes pour capter l’attention du lecteur et l’interresser suffisament pour qu’il ouvre et lise votre email ! Dès la conception de votre message… Pensez à lui ! Faites votre message pour vos abonnés.

4 secondes pour décider de lire un mail... Ou pas!Les lecteurs décident en 2* à 4 secondes*, pas plus, s’il vont lire votre email…
Ou pas !

Au marketing et à la créa, l’erreur commune consiste à concentrer la créativité dans la maquette et le message, sans prendre en compte totalement l’expérience du destinataire qui commence avant même l’ouverture de l’email. Mettons nous à sa place et reprenons, étape par étape, la démarche d’un abonné à votre liste vers votre message.

L’envoyeur

L’identification de l’envoyeur est un point plus important qu’on l’imagine. C’est une des premières choses que votre destinataire voit de votre message. Posez vous la question ! Est-ce que votre adresse mail est identifiable et inspire confiance ? Est-ce que le nom que vous utilisez est valorisant ?
Evitez les adresses sur des domaines génériques comme wanadoo ou hotmail, préférez des adresses sous votre nom de domaine. Evitez les adresses du type “noreply“.

Relever ses email sur iPhoneLe formatage de l’adresse de l’expéditeur “en clair” est aussi possible, sous la forme “Ma boite à moi <service@maboiteamoi.fr>”, qui, dans certains contextes, n’affichera que la première partie dans la liste des expéditeurs.. Soit : “Ma boite à moi”…

Le sujet du message

50 petits caractères qui séparent la boite de réception de la poubelle ! Votre sujet est-il interressant, descriptif ? Dans le cas contraire, pourquoi votre envoi le serait-il ?
Utilisez un vocabulaire direct et clair, en évitant le jargon. On appliquera le fameux “tell, don’t sell“ : dans le sujet dites ce qu’on va trouver dans le message, ne vendez pas de coup ! Soyez donc clair, direct et concis.
Préférez un “Le nouveau tarif de MaboiteAmoi” à un “Faites des économies sur vos achats“Des études le montre, carton sur les taux d’ouverture en prévision !

Les extraits de texte

Dans la liste des messages de la boite de réception, sur Gmail, Outlook et même sur les iPhones, est affiché un extrait des premiers mots du message, environ 100 caractères, pas plus…. Pensez-y ! Profitez en pour commencer votre message avec un début de promesse ou un complément du sujet. Ou pourquoi pas une incitation à l’action… En tous cas, déplacez plus bas des textes comme “si ce message ne s’affiche pas correctement…”, loin d’être un début engageant.

Le Blocage des images

C’est le plus gros problème auquel est confronté la communication par email. 95% des clients de messagerie n’affichent pas les images par défaut, ce qui laisse une impression sur le destinataire loin d’être idéale. Ce média est définitivement un media pour le texte. La magnifique créa tout en image anéantie avant même d’être vue ! Votre destinataire est mis en confiance par votre adresse, intéressé par le sujet… Et paff ! Votre message est tout vide… Direction direct boite à SPAM

Boite de reception : 95% des images ne sont pas affichées dans un email

Un fléau à combattre en évitant ABSOLUMENT les messages “tout en images”. Visons un ratio Texte / image au minimum à 50/50 ! Utilisons les textes alternatifs dans les balises ALT du tag IMG des images. Osons “styler” les balises ALT… Utilisons des fonds d’images colorés pour animer les emplacements des images au départ vides…
Bref, ne comptez pas sur les images pour la première impression sur votre destinataire…

La prévisualisation du message

Certains programmes de messagerie proposent une zone de prévisualisation des messages. Assez petite, environ 400 × 300 pixels, cette zone est a exploiter pour donner envie d’aller plus loin avec votre contenu ! Placez y des élements de séduction, une invitation à poursuivre la lecture de votre message…

Augmenter le taux de clics

Call to actionLa meilleur façon d’obtenir plus de clics est de présenter à l’écran une incitation claire à l’action. Le fameux “call to action”.
Posez vous les bonnes questions.
Comment motiver les clics de votre cible ? Promettre une valeur ajoutée pour vos destinataires de façon claire permettra sans aucun doute de générer plus de clics.

Les pages d’atterrissage

L’expérience du destinataire ne fini pas dans la boite de réception. Les pages d’atterrissages, ou “landing pages”, celles qu’on affiche au bout des liens doivent tenir les promesses du message. Si vous faites la promotion d’un produit dans votre mail il doit être facile à trouver sur la page d’arrivée. Il est prévisible qu’un contenu et des espoirs déçus peuvent frustrer le lecteur et finalement anéantir votre effort de communication.

Bonnes campagnes !

Voilà en quelques points des éléments de conception qui permettrons d’inciter à l’action – lire votre message – les destinataires de votre prochaine campagne. Une approche non exhaustive des bases essentielles, mais pensez-y lors de votre prochain envoi, vous avez surement à y gagner…

Routage et envoi en nombre de vos campagnes de communication par e-mail

Vous cherchez une solution pour router vos messages par email ?
Pourquoi pas essayer Alpha-Mail ?
En savoir plus sur Alpha Mail

A lire aussi :
Les bonnes pratiques du HTML pour le mail
L’email responsive c’est maintenant ! Nouveaux comportements mobiles et bonnes pratiques…

Web, applis & solutions