par / Google + 4 mn

Google tousse, le monde (du web) éternue…

Le nouvel algorithme de Google est déployé aujourd'hui. Il paraîtrait que ça va saigner...

Votre site web va disparaître de l’index de Google.

Mais non… Je plaisante ! Aujourd’hui, c’est juste le déploiement du nouvel algorithme du moteur de recherche. Il est de bon ton de prévoir que va saigner…

On peut supposer que l’outil proposé sur la plateforme developpers du moteur de recherche est sûrement inspiré des nouvelles mesures que prendra son algorithme dès aujourd’hui en visitant votre site web. Quand je parle de “mesures”, je veux dire analyse du code, densité du texte, suivi et maillage des liens… Pas mesure de rétorsion !

L’utilisation de cet outil de “test d’optimisation mobile” montre aussi que les blogueurs et autres twittos se sont un peu – beaucoup – enflammés sur le sujet en, comme toujours, tentant de deviner le comportement de l’algorithme d’indexation le plus secret du monde. Mais PERSONNE ne sait ! Un des points phare de cette mise à jour concerne la prise en compte dans le positionnement de mesures sur l’aspect “mobile friendly * “ des sites web. Cette annonce a noirci beaucoup de pixels sur les écrans qui commentent, et surtout emmettent beaucoup de supposition sur les intentions du géant du web.

Globalement, et surtout si on reste calme, il est loin d’être question pour les sites de disparaître de l’index quand ils ne sont pas conçus “responsifs”. Comme le discours général, mais pas celui du moteur, semble vouloir nous le faire croire…

En numéro 1 : l’expérience utilisateur

Un site conçu en RWD : Responsive Web Design On a certes fort intérêt à favoriser l’expérience mobile de nos sites, l’idée est toujours de privilégier l’expérience de l’utilisateur, et aussi sur les appareils mobiles, mais de là à céder à la panique ambiante. Il reste quelques kilomètres et peut-être plus…

Avant de tout casser et de craquer pour une refonte totale, même si dans le cas de votre site elle peut s’avérer nécessaire, un travail d’optimisation pour les plateformes mobiles est sûrement un premier pas. On verra, par exemple, que la compatibilité petits écrans tient souvent à une problèmatique de lisibilité du texte, parce qu’il est trop petit alors que sa taille est exprimée en pixels plutôt qu’en tailles relatives dans le code du site web. Ou encore que les boutons des menus sont trop rapprochés pour être cliqués du doigt…

Nous avons fait nous même de nombreux tests, et bien sur, nous suivons de près les problématiques de référencement et d’optimisation des sites web, cela fait partie de notre job. On peut souvent constater que le même site qui obtient, par exemple un indice de 8/10 pour les tests “ordinateur”, verra son indice tomber d’un point pour les tests “mobile”. Dans certains cas, le gap du point à ratrapper se franchi aisément au prix d’une optimisation plutôt light. Et on parle de sites qui ne sont pas responsifs…

Référencement et indexation : une alchimie complexe

Ceci dit, la problèmatique n’est pas si simple, et la conception responsive n’est pas non plus la panacée qui vous placera en première page du moteur de recherche. Ce n’est en tous cas surtout pas ce qu’il faut conclure du bruit ambient autour de cette mise à jour de l’algorithme du moteur… Même si, dans l’alchimie complexe de l’indexation, c’est sans doute un bel atout.

N’hésitez pas à nous contacter pour une analyse, ou une explication de texte.
Vous pouvez compter sur nous…

En attendant… Faites donc le test pour votre site, et restez calme !
Le guide des webmasters sur la plateforme Google, Sites web Mobile Friendly
Suivre > Premiers pas > Test d’optimisation mobile…

A lire aussi
Responsive design : la panacée pour le Web ?
Guide SEO : alchimie des facteurs de l’optimisation pour la recherche

* mobile friendly : compatible mobile